dimanche, août 7, 2022

une exposition consacrée à Robert Bouroult, un peintre comtois injustement tombé dans l’oubli

A l’occasion de la sortie du livre « Robert Bouroult, 1894-1975 : itinéraires d’un peintre », le Musée de Pontarlier (Doubs) consacre à cet artiste une exposition rétrospective exceptionnelle grâce aux prêts de collectionneurs privés.

Gustave Courbet disait peindre ce qu’il voyait et non ce qu’il imaginait, Robert Bouroult était dans la même lignée, la même logique. Ce peintre qui a marqué l’école comtoise  a injustement été oublié. Le musée de Pontarlier le replace dans la lumière grâce à une rétrospective à découvrir dès ce samedi 10 juillet. A travers cinq salles, l’exposition retrace sa vie et son oeuvre grâce aux prêts exceptionnels de collectionneurs particuliers.

De Paris à Pontarlier

Robert Bouroult (1894 – 1975) est né à Paris. Cet homme hors du commun a vécu les deux guerres mondiales, il fut soldat dans les tranchées en 14-18. Après cinq années de guerre, en 1918, il intègre l’atelier du peintre Cormon, à Paris. Il y rencontre Robert Fernier qui l’entraîne jusqu’à Pontarlier.

Paysagiste et portraitiste de talent

Laissant plus de 300 oeuvres derrière lui, Robert Bouroult est avant tout un paysagiste. Sillonant le Haut-Doubs, il trouve des sujets à peindre dans la nature changeante au fil des saisons : les bords du Doubs, le lac, le château de Joux. Il a aussi été un portraitiste de grand talent.

On lui doit le Salon des Annonciades

Très impliqué dans la vie pontissalienne, il a été une des chevilles ouvrières de l’association des prisonniers de guerre mais aussi du club de natation. Il a surtout créé en 1924 avec Robert Fernier, André Roz et André Charigny, le Salon des Annonciades où il y expose chaque année jusqu’en 1963. Durant toute cette période il vit entre Nancy et Pontarlier.
 

La belle histoire du premier livre dédié au peintre Robert Bouroult

Le premier livre consacré à l’oeuvre et à la vie du peintre

Publié en 2020, quatre passionnés ont travaillé pendant deux ans à l’élaboration de cet ouvrage très complet, le premier consacré à l’oeuvre et la vie du peintre, 45 années après sa mort.  « Robert Bouroult, 1894-1975 : itinéraires d’un peintre » a été rédigé par François Nicod, Eric Delacroix, Joël Guiraud avec le concours du photographe Jean-Claude Uzzeni. A l’occasion de la sortie de ce livre, le musée de Pontarlier revient sur le parcours de ce peintre oublié. L’exposition « Robert Bouroult, 1894-1975 : la terre sensible » est à découvrir jusq’au 31 octobre 2021.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.