mercredi, août 17, 2022

Un cas de contamination au champignon noir enregistr Sousse

 

Le professeur et chirurgien à l’hôpital Sahloul à Sousse, Ramzi Moatemri, a confirmé la contamination d’une femme âgée de 40 ans de la mucomycose autrement appelée champignon noir. La patiente avait contracté le Coronavirus.

Dans une déclaration accordée à Jawhara FM, le chirurgien a expliqué qu’il a procédé à une opération sur la femme afin de nettoyer la zone infectée par ce champignon. « Nous avons procédé à une ablation de la zone nécrosée. Le traitement est complété par la prise d’un médicament », a précisé le médecin. Il s’agit de l’amphotéricine B.

Par ailleurs, Ramzi Moatemri a précisé qu’il ne s’agit pas du premier cas de mucormycose.  « Nous avons traité près de 5 ou 6 cas depuis le début des années 2000. Ce n’est pas une maladie contagieuse », a-t-il ajouté. 

 

La mucormycose affecte généralement les personnes immuno-déprimées. Elle est appelée champignon noir en raison des taches noires qui apparaissent sur le visage des personnes touchées. D’après quelques scientifiques, le nombre de cas de cette maladie a augmenté à cause de l’utilisation de stéroïdes lors du traitement de malades contre le Coronavirus.

 

S.G

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.