dimanche, août 7, 2022

Saint-Malo. Une exposition sur la Route du Rhum, en attendant la prochaine édition

L’exposition « 50 histoires de la Route du Rhum » débute cet été à Saint-Malo. La ville veut marquer le coup avant la prochaine édition et donne à voir ce qui a fait le sel de la célèbre course au large tout en rendant hommage aux vainqueurs.

La coupe de la Route du Rhum trône fièrement dans une vitrine. De larges panneaux racontent les onze éditions, insistent sur les moments forts vécus depuis plus de 40 ans. Si le visiteur prête une oreille, des extraits sonores rapportent les émotions, les réactions des navigateurs ou du public venu assister au départ. Le temps d’une exposition gratuite, la gare maritime de la Bourse à Saint-Malo célèbre les marins. 

50 histoires de la Route du Rhum

Quand on évoque la Route du Rhum, « il y a 2000 histoires à raconter » relève Pierre Giboire, le concepteur éditorial de l’exposition. Il a fallu faire un tri, pas toujours simple. « Cette expo est le reflet de ces histoires, de ces victoires incroyables. Tout le monde a en mémoire la première femme qui a gagné la Route du Rhum en 1990, avec Florence Arthaud. Tout le monde bien sûr se rappelle de la disparition d’Alain Colas lors de la première Route du Rhum en 1978. C’est vraiment ces histoires qui ont été recherchées parce que ce sont celles qui ont vraiment forgé la légende », résume-t-il. 

Florence Arthaud, Alain Colas, les noms qui ont marqués la Route du Rhum

© E. Colin – France Télévisions

C’est un peu grâce à la Route du Rhum que vit la flotte des multicoques. A chaque fois c’est une aventure, quelque chose de fort et d’émouvant. C’est vrai que c’est quelque chose d’un peu émouvant pour moi de revenir dans cette ville où à chaque fois y’a une pression phénoménale sur le départ de course.

Francis Joyon, navigateur, vainqueur de la Route du Rhum en 2018

Francis Joyon, vainqueur en 2018 est venu inaugurer l’exposition. Il a participé sept fois à la course, qu’il vit toujours avec intensité. Il y retrouve à chaque fois la ferveur « si particulière » des spectateurs qui, selon lui, fait toute la différence. Il en a profité pour à son tour laisser ses empreintes sur le quai de la Route du Rhum. 

Comme les autres vainqueurs de la Route du Rhum, Francis Joyon laisse ses empreintes à Saint-Malo

© T. Bouilly – France Télévisions

Lui aussi en a vécu des histoires à bord de son bateau. « Le meilleur souvenir, bizarrement c’est ma première route du Rhum, c’est pas ma dernière, parce que j’avais fait une course qui était vraiment complètement aventureuse… » D’autres moments ont été plus difficiles. « J’ai eu un chavirage. C’est mon pire souvenir où j’ai sauvé mon bateau après avoir passé 5 jours mais c’est 5 jours dans le bateau à l’envers. Petit à petit, il s’enfonçait dans la mer par mauvais temps et il ne restait plus qu’une petite poche d’air où j’étais enfermé. »

L’exposition dure jusqu’en décembre 2022, ouverte de 9 h à 19 h tous les jours. Une date pas choisie au hasard puisque 2022 verra le retour à quai des Ultims et des Imocas, pour une nouvelle édition de la mythique transatlantique.

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.