dimanche, août 7, 2022

Réchauffement climatique : « l’algue bleue », cette bactérie qui menace les baigneurs

De plus en plus de plans d’eau sont interdits à la baignade, en raison de l’algue bleue, qui colore la surface des lacs et étangs qu’elle colonise. C’est la cyanobactérie, avec laquelle un pêcheur évite tout contact. « J’ai amené un seau, c’est mon eau personnelle de chez moi, je me lave les mains… Je prends toutes les précautions », explique Bruno Arrial. En ans normal, ces bactéries sont inoffensives, et même utiles. Elles deviennent toutefois dangereuses lorsqu’elles prolifèrent. Le lac du Verdon, à Cholet (Maine-et-Loire), est colonisé depuis plus d’un mois. Résultat, les poissons ont déserté. 

Le réchauffement climatique en cause 

La bactérie prolifère en raison de la pollution, combinée aux fortes chaleurs. « Elles aiment bien quand c’est enrichi en phosphate, en azote. Donc souvent, c’est sur des sites qui sont assez artificialisés, ou abîmés », explique Delphine Guillebault, microbiologiste chez Microbia Environnement. « Avec les dérèglements climatiques et les réchauffements qu’on voit, chaque été de plus en plus chauds, l’intensité lumineuse est un facteur clé, aussi, dans leur prolifération », poursuit-elle. Parfois mortelles pour les animaux, ces algues provoquent chez les hommes des plaques rouges, des boutons ou encore des symptômes de gastro-entérite. 

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.