dimanche, juin 26, 2022

Quelles sont les trois gnrations des droits humains .

 

Durant son allocution du 28 février 2022 à l’occasion de la 49ème session ordinaire du Conseil des droits de l’Homme, le chef de l’Etat, Kaïs Saïed, a évoqué les différentes générations des droits de l’Homme.

L’évolution des droits de l’Homme et leur généralisation tout au long de l’humanité a conduit à l’adoption de cette classification. Cette approche a, également, été reprise par plusieurs traités et textes internationaux. De quoi s’agit-il ?

Le Pacte international relatif aux droits civils et politiques a été adopté par l’Organisation des Nations unies en 1966. Il s’agit de la première génération des droits humains. Ce texte a porté sur plusieurs droits et libertés dont nous pouvons citer le droit à la vie, le droit de vote, le droit de se réunir et l’égalité devant la loi.

Ce texte a principalement défendu les fondements de la doctrine libérale et les orientations politiques du bloc de l’ouest, car comme la date l’indique, il avait été promulgué en temps de guerre froide.

 

D’un autre côté, nous trouvons les droits de la deuxième génération. Le principal texte promulgué à ce sujet est le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels. Il avait, également, été adopté en 1966 par l’Assemblée générale des Nations unies. Parmi les droits évoqués dans ce texte, nous trouvons le droit au travail, le droit à l’éducation, la gratuité de l’enseignement secondaire et la liberté syndicale.

Le bloc de l’Est avait fortement manifesté son soutien à ce texte. Les pays y appartenant avaient choisi d’adopter ce texte avant d’adopter celui relatif aux droits civils et politiques.

 

Concernant les droits de la troisième génération, ils sont généralement appelés droits de solidarité. Il s’agit de droits émergeants et ayant fait leurs premières apparitions à la fin du vingtième siècle. Plusieurs doctrines y font référence en utilisant l’expression « Droits du nouveau millénaires ». Nous pouvons, à ce sujet, citer, le droit au développement, le droit à la paix, le droit à un environnement sain et le droit à l’assistance humanitaire.

Cette catégorie fait face à plusieurs critiques en raison de la nature des droits purement collectifs. Les opposants à l’existence de cette génération estiment que les droits de l’Homme doivent être exclusivement individuels.

 

S.G

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.