mardi, août 9, 2022

Quatre membres d’Ennahdha devant le juge d’instruction

Quitter la lecture zen X

Quatre membres dEnnahdha devant le juge dinstruction

 

Une source autorisée au Tribunal de première instance de Tunis 2 a révélé à la Tap, que quatre membres d’Ennahdha, dont un membre du Conseil de la Choura, un membre de l’équipe du protocole du président du mouvement, Rached Ghannouchi et son ancien garde du corps, ont été déférés devant le juge d’instruction pour « tentative de commettre des actes de violence devant le Parlement suite à l’annonce des décisions du président de la République ».

La source a précisé que l’ancien garde du corps de Ghannouchi et le membre du Conseil de la Choura ont été interrogés par la brigade anti criminelle, tandis que les deux autres accusés ont été entendus en état de comparution. Les quatre accusés font actuellement l’objet d’une enquête par le juge d’instruction près du Tribunal de première instance de Tunis 2.

Elle a aussi confié que la brigade anti criminelle a reçu des plaintes selon lesquelles les accusés auraient contacté des personnes du quartier El Nour pour se procurer des bâtons et commettre des violences devant les locaux du Parlement.

 

M.B.Z

 

 

 

Une source autorisée au Tribunal de première instance de Tunis 2 a révélé à la Tap, que quatre membres d’Ennahdha, dont un membre du Conseil de la Choura, un membre de l’équipe du protocole du président du mouvement, Rached Ghannouchi et son ancien garde du corps, ont été déférés devant le juge d’instruction pour « tentative de commettre des actes de violence devant le Parlement suite à l’annonce des décisions du président de la République ».

La source a précisé que l’ancien garde du corps de Ghannouchi et le membre du Conseil de la Choura ont été interrogés par la brigade anti criminelle, tandis que les deux autres accusés ont été entendus en état de comparution. Les quatre accusés font actuellement l’objet d’une enquête par le juge d’instruction près du Tribunal de première instance de Tunis 2.

Elle a aussi confié que la brigade anti criminelle a reçu des plaintes selon lesquelles les accusés auraient contacté des personnes du quartier El Nour pour se procurer des bâtons et commettre des violences devant les locaux du Parlement.

 

M.B.Z

 

 

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.