vendredi, août 19, 2022

quand l’artiste Edouard Blum fait le Mur

A Mulhouse, l’association Le Mur reprend ses activités après cinq mois d’interruption et fête en même temps ses huit ans d’existence. C’est un artiste mulhousien, Edouard Blum, qui redonne des couleurs au mur, une surface de 55 mètres carrés, située en plein centre-ville.

Après cinq mois d’interruption, pour cause de covid, le Mur (pour Modulable, urbain et réactif), rue de la Moselle à Mulhouse, se refait des couleurs. Pour l’association qui gère cette surface murale située en plein centre-ville, c’est aussi un anniversaire: il y a huit ans, le 24 juin 2013, le street-artiste Shaka inaugurait le Mur. C’est le cinquième du genre, sur les 25 que compte le territoire français. Depuis ce jour, tous les mois, des artistes se relaient pour effectuer une fresque sur ce « mur galerie », long de 11 mètres et haut de cinq. 

Le mur fait onze mètres de long pour cinq mètres de haut.

© Vincent Lemiesle, France 3 Alsace

Le Mur de Mulhouse a permis depuis sa création la promotion et la visibilité de plus d’une soixantaine d’artistes locaux et internationaux. Ce mois-ci, c’est un Mulhousien, Edouard Blum, qui s’y frotte. Du 21 au 26 juin, les Mulhousiens peuvent ainsi le voir à l’oeuvre, armé de ses bombes. Pour Lynda Freyman, présidente de l’association, c’est une « reprise et un anniversaire en fanfare, plein de couleurs, qui va redonner de l’espoir après la période morose que tout le monde a traversée ».

Nous avons posé trois questions à Edouard Blum.

Comment vous êtes-vous formé ?

Je suis né et j’ai grandi ici, à Mulhouse. J’ai commencé à m’exercer au tag au collège puis je suis passé du lettrage au personnage et à l’illustration. De 18 à 28 ans je suis parti pour étudier et travailler, à Nantes, Paris, Bruxelles. J’ai une formation d’illustrateur et de graphiste, ce qui me permet de réaliser des affiches et des albums pour enfants.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

En 2018, je suis revenu dans ma ville natale pour vivre de ma passion qu’est la peinture sur toile et pour vendre en galerie. J’ai rejoint le collectif Schlager, un collectif mulhousien, il y 3 ans. Gustav Klimt et Egon Schiele sont des artistes que j’aime beaucoup et qui m’ont inspiré dans ce que je faisais. Maintenant je fais des choses plus simples, plus colorées, avec des formes rondes, avec beaucoup de personnages et d’animaux.

Edouard Blum pose au pied du mur.

© Vincent Lemiesle, France 3 Alsace

Le mur, un exercice particulier ?

Je peins les mêmes sujets sur toile et sur mur, c’est juste le support et le format qui sont différents. J’ai déjà fait des murs plus hauts ou plus larges, mais ce format, jamais. Travailler avec un échafaudage, c’est un nouvel exercice.

Là, il s’agit d’un paysage imaginaire avec beaucoup de nature et quelques éléments d’architecture. Chacun peut y voir ce qu’il veut. Moi j’y vois une forêt luxuriante. J’ai plusieurs couleurs de bombes préférées, assez flashy: j’aime bien travailler les bleus, roses et orange. Le vert, j’ai moins l’habitude, mais là, ça allait bien.

L’inauguration de la fresque donnera lieu à un vernissage, le samedi 26 juin à 19 heures.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.