lundi, août 8, 2022

“Mare of Easttown”, la série où les mères sont dans la lumière

Sous la trame d’un drame policier maîtrisé, la série à succès sublimée par Kate Winslet porte une réflexion d’une rare profondeur sur la maternité. Regard sur les mères d’Easttown à l’occasion de sa diffusion sur OCS City, à partir de ce samedi 26 juin.

Le 30 mai dernier, la diffusion du dernier épisode de Mare of Easttown a fait planter pendant près d’une demi-heure HBO Max. Trop de connexions simultanées : la rançon du succès pour la série la plus regardée de la plateforme américaine depuis sa création. Mare Sheehan, enquêtrice de la police locale de Easttown allait-elle enfin mettre la main sur l’assassin de la jeune Erin ? En surface, la série, portée par une époustouflante Kate Winslet et diffusée en France sur OCS, est un polar à l’intrigue assez classique, ancré dans la grisaille d’une petite ville industrielle de Pennsylvanie.

Mais plus en profondeur, sous le jeu convenu des fausses pistes et des vrais suspects, sous le cliché de la flic bourrue accro à la junk food, s’est écrite une autre histoire, moins balisée, plus captivante encore. Celle des mères de cette communauté en crise, de leurs ambivalences, de leurs douleurs. À commencer par Mare elle-même, incapable d’affronter le drame de sa vie : le suicide de son fils aîné. Rarement la fiction aura exploré de façon aussi fine – et aussi sombre – la psyché maternelle.

Cet article
est réservé
aux abonnés

alors, on sort!

Festival, expositions, Cannes, Avignon…
Vibrez tout l’été au rythme des grands rendez-vous.

  • Tous les événements Télérama et partenaires
  • Tous les articles et critiques
  • 3 comptes à partager avec vos proches

Je m’abonne pour 1€ / mois tout l’été

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.