lundi, août 8, 2022

les abonnés Prime Video devront payer en plus pour la Ligue 1

Amazon, géant de l’e-commerce, s’apprête à diffuser l’essentiel du foot français sur sa plateforme de streaming, Prime Video, à compter du 8 août. Prix de l’abonnement : entre 17 et 19 euros mensuels. Pas donné.

Quels matchs va diffuser Amazon ?

Après le fiasco Mediapro et l’arrêt de sa chaîne Téléfoot en février dernier, Amazon a raflé, à la surprise générale, la majeure partie des droits de la Ligue 1 : huit matchs sur dix par journée de championnat, dont les plus belles affiches, type PSG/OM, jusqu’en 2024.

Baptisée Prime Video Ligue 1, l’offre sera disponible sur la plateforme de streaming d’Amazon, mais aussi sur les box télé d’Orange, de Bouy­gues, de SFR et de Free, les téléviseurs connectés, smartphones et autres tablettes. Au micro, beaucoup d’anciens de Téléfoot, justement, comme Marina Lorenzo, Smaïl Bouabdellah ou Julien Brun.

Amazon diffusera sur Prime Video huit matchs sur dix par journée de Ligue 1.

PA Photos/ABACA Zac Goodwin/PA Wire

À quel prix ?

Les abonnés Prime d’Amazon (le chiffre, classé secret-­défense, varie entre 5 et 10 millions en France, selon les estimations), qui paient déjà 49 euros par an (ou 5,99 euros par mois) pour bénéficier de conditions de livraison spécifiques et, accessoirement, regarder des films et des séries sur Prime Video, ont pensé un temps n’avoir rien à débourser pour la Ligue 1. Grave erreur. Ils devront aligner 12,99 euros supplémentaires pour vibrer devant leur équipe préférée.

Abonné Droits du foot : pourquoi Amazon récupère la Ligue 1, au détriment de Canal+ et beIN  Écrans & TV 5 minutes à lire

Au total, l’abonnement revient donc entre 17 et 19 euros par mois, suivant la formule choisie. Pas vraiment donné, même si le prix est inférieur à celui de feu Téléfoot (25,90 euros mensuels).

Canal+ va-t-il encore diffuser des matchs ?

Rappel : privée de Ligue 1 après l’appel d’offres de 2018 au profit de Mediapro et de beIN Sports, la chaîne cryptée avait racheté fin 2019 les deux matchs (le samedi à 21 heures, le dimanche à 17 heures) de la chaîne qatarie pour 332 millions d’euros par saison. Mais depuis qu’Amazon a enlevé ses huit rencontres pour « seulement » 250 millions d’euros, la chaîne cryptée n’en veut plus. Et beIN Sports ? Non plus. Les deux chaînes se renvoient la balle. Canal+ a remporté une manche le 23 juillet : le tribunal de Nanterre l’a libéré de son contrat, beIN Sports devra payer la facture plus que salée et diffuser les matchs. Sauf si la chaîne qatarie décide de se retourner contre la Ligue de football, auquel cas le contrat maudit pourrait de nouveau échoir à… la chaîne cryptée, toujours selon le tribunal. À n’y rien comprendre, sauf que la bataille judiciaire continue. Le feuilleton des droits du foot n’a toujours pas livré son épilogue.

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.