vendredi, mai 27, 2022

Le directeur d’Al-Thawra News libr

 

La chambre criminelle de la Cour de cassation a annulé, mardi 5 octobre 2021, la décision de la Cour d’appel ayant condamné le directeur du journal électronique Al Thawra News, Mohamed Naïm Haj Mansour, à quatre mois de prison pour diffamation sur les réseaux sociaux.  

M. Haj Mansour a ainsi été remis en liberté et son dossier devrait être renvoyé devant la Cour d’appel pour être examiné à nouveau. 

Mohamed Naïm Haj Mansour a été arrêté le 7 septembre à la suite d’un avis de recherche émis à son encontre par la Cour d’appel de Tunis pour purger une peine de quatre mois de prison ferme pour atteinte à autrui à travers les réseaux sociaux et fausses accusations envers un fonctionnaire public.

Il est à noter que Naïm Haj Mansour a déjà fait l’objet de plusieurs poursuites judiciaires à cause de ses propos diffamatoires publiés sur les réseaux sociaux.

Le député Mehdi Ben Gharbia a déposé une plainte contre lui pour chantage et a diffusé un enregistrement prouvant son propos. Dans l’enregistrement en question, le directeur du journal a indiqué au député que certaines parties cherchent à lui nuire par le biais d’une campagne de dénigrement et de diffamation et lui dit clairement qu’il pourrait arranger les choses s’il lui verse cinquante mille dinars qu’il distribuera aux personnes qui le ciblent par leurs écrits et qui propagent des rumeurs à son encontre.

 

N.J. 

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.