lundi, août 8, 2022

Le courrier du ministre de la Sant a t envoy par erreur au ministre des Affaires trangres au lieu du ministre de l’Intrieur

Le courrier du ministre de la Sant a t envoy par erreur au ministre des Affaires trangres au lieu du ministre de lIntrieur

 

Le courrier confidentiel qui circule sur les réseaux sociaux depuis hier ne finit par de faire couler de l’encre. On y lit notamment que le cabinet du ministre de la Santé demandait à celui de l’Intérieur de mobiliser les troupes pour assurer la sécurité des centres de vaccination lors de la journée des portes ouvertes pour la vaccination des 18 ans et plus contre le covid-19.

 

Le courrier, d’après le fac-similé qui circule, est daté du 19 juillet, alors que la journée était prévue pour le 20 juillet. C’est-à-dire que le ministère de la Santé a envoyé la veille du jour J la demande au ministère de l’Intérieur, sans informer au préalable le chef du gouvernement, qui est également ministre de l’Intérieur par intérim. 

Business News s’est refusé hier de publier le courrier en question avant de vérifier son authenticité. 

 

C’est désormais chose faite, le courrier est bel et bien authentique et a été bien envoyé le lundi 19 juillet. 

Sauf que voilà, c’est une partie seulement de ce courrier confidentiel qui a été fuitée sur les réseaux sociaux, car voilà ce qu’on apprend aujourd’hui, d’après les sources de Business News au  cabinet du ministre de l’Intérieur. 

Le courrier n’a pas été envoyé par mail ou par fax, pour une meilleure réactivité des services, mais par voie de coursier. Il n’a pas été envoyé au ministère de l’Intérieur, mais plutôt au ministère des Affaires étrangères, comme le prouve l’enveloppe extérieure dont Business News a réussi à obtenir une copie. Le temps que l’on se rende compte au ministère des Affaires étrangères qu’ils ont reçu un courrier qui ne leur est pas destiné, le temps qu’on rectifie le tir et qu’on l’envoie au ministère de l’Intérieur, beaucoup de temps est passé. Mais ça ne s’arrête pas là, car le courrier est arrivé lundi 19 juillet au ministère de l’Intérieur et n’a pas été déposé au bureau d’ordre, mais plutôt remis à l’agent de sécurité se trouvant devant le ministère. En dépit de son caractère urgent, bien signalé par un cachet sur l’enveloppe externe, le courrier est resté dans la guérite de l’agent jusqu’au lendemain, jour de l’aïd. 

 

Invraisemblable ? C’est ainsi que l’on nous décrit les choses au cabinet de Hichem Mechichi pour justifier la débâcle observée dans les centres médicaux le mardi 20 juillet. Cela justifie également pourquoi le chef du gouvernement et ministre de l’Intérieur attestait qu’il n’était pas informé au préalable et qu’il a appris la chose dans les médias. Et c’est ce qui explique, enfin, qu’il a intenté un recours judiciaire visant le ministre de la Santé déchu.

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.