vendredi, mai 27, 2022

la chambre correctionnelle annule la condamnation six mois de prison

Affaire Bochra Bel Haj Hamida : la chambre correctionnelle annule la condamnation six mois de prison

La chambre correctionnelle près le Tribunal de première instance a renoncé, le 24 janvier 2022, à la condamnation à six mois de prison à l’encontre de l’avocate et militante, Bochra Belhaj Hamida. La justice tunisienne a décidé de lui infliger une amende de 200 dinars.

Dans une publication du 25 janvier 2022, Bochra Belhaj Hamida a remercié l’ensemble des avocats et amis l’ayant soutenue dans cette affaire. Elle a affirmé qu’elle comptait faire appel.

L’avocate avait été condamnée, le 24 décembre 2021, par contumace à six mois de prison à la suite d’une plainte, déposée en 2012, par Tarek Dhiab alors qu’il occupait le poste de ministre de la Jeunesse et des Sports. Ce dernier a renoncé, le 24 décembre 2021, aux poursuites judiciaires.

S.G

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.