lundi, août 8, 2022

faire rimer la musique et la santé

Du 22 au 30 janvier, des conférences, des spectacles et des concerts sont proposés. Des artistes niçois créent des spectacles à partir de résidences dans des crèches ou des maisons de retraite grâce à des dispositifs santé – culture.

C’est bien connu, la musique adoucit les mœurs. Pour certains, elle guérit même les âmes. 

Sans attendre de preuve scientifique, les musiciens se sont lancés dans cette recherche. Le musicien Cédric Gonnet a tenté l’expérience aux deux extrémités de la pyramide des âges : dans une crèche à Nice et dans un Ehpad, auprès des personnes âgées. 

Comme la maison de retraite médicalisée Saint-Jean Helios à Nice. Pour son quatrième disque, le groupe niçois, Les P’tites Ouvreuses, en a même fait son laboratoire.

Les artistes interviennent aussi dans les lycées pour lutter contre le décrochage scolaire et dans les écoles pour apprendre à gérer le stress. Une expérience partagée sur les réseaux sociaux par le groupe les P’tites Ouvreuses : 

A Nice, les petits de l’Arbre Bleu ont ainsi accueilli trois musiciens pendant une semaine l’été dernier. Retrouver le chemin de la création en associant des publics variés, une mission « essentielle » après le confinement.

Des résidences atypiques qui permettent de conjuguer culture, santé et bien-être. L’artiste explique : « Nous avons ainsi rencontré lors de nos résidences d’artistes environ 2.000 personnes des Alpes Maritimes et pu mobiliser près de 20.000€ pour faire travailler 10 artistes pros de de notre compagnie à la création de deux nouveaux spectacles. La création artistique répond a des impératifs de santé, car elle permet de retrouver l’action, la vie sensible et d’éprouver les phénomènes sociaux. Pour certains publics c’est une question de santé. »

  • Samedi 22 janvier à 14h au Galet Pasteur, dans le cadre de la Semaine du Son de l’Unesco, présentation du nouveau spectacle « Huit pieds sur terre » en solo, un spectacle coproduit par le Théâtre de Grasse et la Région PACA.

Ce spectacle a donné lieu à des résidences santé – culture. Le guitariste précise : « Souvent mal définies et confondues avec l’animation et l’art thérapie, les résidences de création artistique partagées, amènent l’individu et le soignant à une posture de recherche en action qui développe les facultés vitales de l’expérience, de la prise d’information et de l’adaptation. »   

Une réflexion qui se poursuit avec la Semaine du Son de l’Unesco qui commence ce samedi 22 janvier et se tiendra jusqu’au 30 janvier 2022.

Laurent Perez del Mar, compositeur, sera le parrain de cette semaine du son de l’Unesco 2022 à Nice.

Un programme très varié : des conférences sur la cognition, le bruit, la pleine conscience, l’hypnose, la transe, des spectacles de danse indienne, de kizomba, des DJ… Bref, cette semaine permettra d’étudier l’impact du sons sous toutes ses formes sur notre cerveau.

L’occasion de comprendre que la musique et l’art peuvent s’inviter dans des crèches, des écoles, des hôpitaux ou des maisons de retraite. Un remède sans mauvais effet secondaire ! 

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.