lundi, août 8, 2022

Ben Ali avait le mme discours !

La directrice du centre d’hébergement pour les femmes victimes de violences et de l’exclusion socio-économique, relevant de l’association Beity, Wafa Fraouis a rappelé que l’ancien chef de l’Etat Ben Ali qualifiait les associations et leurs membres de traîtres et d’espions.

« On traite les employés des associations de mercenaires, d’espions et de traîtres… On affirme que toutes les associations ont trahi le pays et ont envoyé des rapports à l’étranger… Ce discours nous est familier, car nous y avons eu droit au temps de Ben Ali en raison du militantisme de quatre organisations », a-t-elle écrit sur Facebook à la date du 25 février 2022.

Wafa Fraouis a assuré qu’elle ne regrettait pas d’avoir fait partie d’une association au sein de laquelle elle a partagé des moments de pauvreté, de famine, de violence vécus par d’autres femmes. Elle a expliqué que ni le chef de l’Etat, Kaïs Saïed, ni ceux qui le soutenaient n’avaient vécu de tels moments.

Le qualifiant de populiste, Wafa Fraouis a affirmé que le chef de l’Etat ne ratait pas une occasion pour être présent lors des réunions du RCD, parti de l’ancien président Ben Ali.

Elle a, également, rappelé que le président égyptien, Abdelfattah Al Sissi, avait procédé à la fermeture d’une grande partie des associations militant pour les droits de l’homme.

 

 

 

Pour rappel, le président de la République, Kaïs Saïed, avait annoncé, durant le conseil ministériel du 24 février 2022, qu’il comptait procéder à la révision du décret-loi n°2011-88 du 24 septembre 2011 dans le but de mettre fin au financement étranger des associations. Il avait accusé celles-ci d’espionnage et de trahison. 

 

S.G

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.