dimanche, août 7, 2022

Bchir Akremi a tent d’touffer le dossier de l’appareil secret d’Ennahdha

Imen Gzara : Bchir Akremi a tent dtouffer le dossier de lappareil secret d’Ennahdha

 

L’avocate et membre du Comité de défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, Imen Gzara, a présenté, ce lundi 19 juillet 2020, dans une vidéo, la cinquième partie du rapport d’inspection du ministère de la Justice en lien avec l’affaire des juges Taïeb Rached et Béchir Akremi.

 

 

Me Gzara a exposé trois points essentiels :

  • Plusieurs manœuvres opérées par Béchir Akremi dans l’affaire de l’appareil secret du mouvement Ennahdha, dans l’objectif de l’étouffer et de ne pas parvenir à un résultat. L’avocate soutient que si le barreau tunisien n’était pas intervenu les 19 et 24 septembre 2019, le dossier de l’appareil secret aurait été enterré comme d’autres dossiers.
  • La position du ministère public et son représentant en ce qui concerne les saisies opérées chez Mustapha Khedher et le fait qu’il n’y ait pas eu un ordre pour son transfert au ministère de l’Intérieur
  • Les déclarations de Sofiène Selliti, qui a démenti le comité de défense à de multiples reprises : des déclarations qui concernent la responsabilité de Béchir Akremi ainsi que les décisions les plus importantes, les ordres donnés aux chefs des unités spécialisées et les plus importantes décisions dans les dossiers brulants, notamment en ce qui concerne le dossier de l’appareil secret d’Ennahdha.

 

Début juillet 2021, le Comité a fait des révélations fracassantes au sujet de l’affaire Béchir Akremi accusant le président du Parlement Rached Ghannouchi d’avoir missionné un magistrat pour conclure un deal visant à sauver Béchir Akremi en contrepartie d’un retrait de Taieb Rached.

Dimanche 4 juillet 2021, le Comité a, rappelons-le, menacé d’alerter le Rapporteur spécial sur l’indépendance des juges et avocats concernant la violation flagrante de la loi par le Conseil de l’ordre judiciaire ayant refusé de communiquer le rapport de l’inspection générale au ministère Public, ajoutant qu’il va déposer des plaintes dans ce sens.

Ce rapport, entouré du plus grand secret, a été soumis au Conseil de l’ordre judiciaire qui a décidé de traduire Béchir Akremi devant le conseil de discipline. Suite à cette décision, le ministère a demandé la récupération du rapport d’inspection afin d’y « apporter des rectifications sur le plan de la forme ».

Le 13 juillet 2021, le conseil de l’Ordre judiciaire avait décidé de suspendre l’ancien procureur de la République Béchir Akermi en attendant d’examiner son affaire et de déférer immédiatement le dossier devant le ministère public pour prendre les procédures adéquates à son encontre. Le 16 juillet 2021, il a décidé le report de l’examen du dossier disciplinaire du juge et premier président de la Cour de cassation, Taieb Rached, au 3 août prochain.

 

I.N

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez à l'affût - Recevez les nouvelles quotidiennes dans votre boîte de réception.