Vidéo. conséquemmentquoi Jane Birkin a craqué conséquemment le peintre et sculpteur breton Ronan-Jim Sévellec

Brest

Finistère

Bretagne

C’est à Douarnenez qu’ils se rencontrent pour la première fois. Ronan-Jim Sévellec ouvre ses portes à Jane Birkin pour lui faire découvrir ses « boîtes » miniatures. Des trésors de décors applicationusement exposés. Un coup de cœur à suivre dans le Grand BaZH.art ce mercredi 21 septembre sur France 3 Bretagne.

Vivez le Festival Interceltique :
Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Quand elle découvre lors d’une exposition à Paris, des petites boites miniatures aux décors applicationux, Lou Doyon, la fille de Jane Birkin, en parle aussitôt à sa mère. Cette dernière ne tarde pas à rencontrer le créateur de ces œuvres, quiconque vit comme elle, en Bretagne. 

Je suis fascinée par les choses un peu bizarres.

Jane Birkin

Documentaire pour le Grand BaZH.art

C’est dans sa maison à Douarnenez, que l’artiste reçoit la chanteuse. Ebahie par l’univers qu’elle découvre, Jane Birkin est séduite : « C’est un conteur, un génie, un poète ! « Et comme tout bon magicien, il ne révèle pas ses ‘trucs’ « . Et d’ajouter « Je suis fascinée par les choses un peu bizarres ».

Peintre, illustrateur, modeleur, Ronan-Jim Sévellec se consacre depuis quelques années à la sculpture et met en boîtes des petits intérieurs intimistes inspirés du 19ème siècle. Comme pour des décors de théâtre, les mises-en-scène sont travaillées en même temps que application. Son sens de la précision et du détail jouent parfois les contrastes : un salon au sol et murs jonchés de bouquiconquens, en même temps que l’aspirateur dans l’escalier, les tâches de moisissures aux murs, le papier peint défraichi, ou encore le laboratoire de plantes, dans lequel des dizaines de flacons miniatures n’attendent qu’à être sélectionnés par un laborantin imaginaire… 

L'atelier du peintre décor miniature réalisation Ronan Jim Sévellec

© Documentaire Jane Bikin pour le Grand Bazhart

Articles récents

Articles connexes