“Ranking of Kings”, un bijou d’anime faussement naïf

Dans cette série, on suit avec délice les aventures et l’ascension du prince Bojji. Un univers très soigné et plus complexe qu’il n’y paraît. À découvrir sur la plateforme Crunchyroll.

Ranking of Kings s’ouvre sur une histoire qu’on croirait sortie d’un livre d’images. Dans un univers médiéval inspiré du conte des Habits neufs de l’empereur, d’Andersen, le prince Bojji, muet et haut comme trois pommes, n’est pas respecté par le peuple. Un état de fait étrange pour l’héritier d’un géant, le roi Bosse. À la mort de ce dernier, une vaste machination se met en place : ce n’est pas Bojji qui est choisi pour régner, mais Daida, son petit frère arrogant — qui rappelle un peu l’infâme Joffrey de Game of Thrones.

Bientôt chassé du cocon familial, Bojji est rejoint par Ombre, un être facétieux qui va devenir son meilleur ami. Tous deux apprennent à se battre et seront bientôt au cœur de luttes de pouvoir et de manipulations autour de la quête du trône. Qui tire vraiment les ficelles et pourquoi ? Réponse au bout des vingt-trois épisodes de cette aventure initiatique d’une grande constance narrative et technique.

Techniquement délicieux

Ranking of Kings a la particularité de bien cacher son jeu. Construite autour d’un adorable petit bonhomme, cette série semble de prime abord destinée aux enfants. Elle est en fait adaptée d’un manga pour adolescents, dont la sortie en France est prévue le 7 avril (éd. Ki-oon). Derrière un graphisme mignon se cache une histoire surprenante, parfois violente, où chaque personnage a bien plus de profondeur qu’on l’imagine — sans être non plus d’une immense complexité, mais les animes de fantasy sont souvent simples et binaires. Chacun d’entre eux a des motivations cachées, porte un lourd bagage émotionnel et apprend à puiser des forces au plus profond de soi. On est happé par les aventures de Bojji et Ombre, un duo qui saura faire fi de l’adversité et qu’on adore voir évoluer.

Articles récents

Articles connexes