Quarante hectares de terres et de forts ravags par le feu Ghardimaou

 

Hier soir, le 27 juillet 2021, les habitants de Faj al-Hussein de la délégation de Ghardimaou à Jendouba ont vécu une nuit terrifiante lorsque les incendies en provenance de l’espace forestier algérien se sont étendus dans la zone.

Les citoyens ont lancé des appels de détresse pour les secourir, surtout que les ravages étaient considérables et la propagation du feu devenait de plus en plus dangereuse ce qui les a contraints à quitter leurs domiciles et fuir vers les zones montagneuses voisines.

Face à la difficulté du terrain et l’impossibilité d’accès des camions de la protection civile, les citoyens se sont réfugiés dans l’école Faj Al Hussein et les hélicoptères de l’armée nationale ont été appelés à intervenir.

 

 

Dans un bilan préliminaire, l’administration régionale de la protection civile de Jendouba a annoncé que sept maisons ont été totalement carbonisées, quarante hectares de terres et de forêts de pins d’Alep ont été ravagés et même les animaux n’ont pas été épargnés mais heureusement qu’aucune perte humaine n’a été enregistrée.

L’ampleur de cette incendie et le feu qui s’est déclaré à partir de divers points éloignés ont poussé les équipes de la protection civile à demander de l’aide aux gouvernorats voisins afin de maitriser cette expansion de flammes dévorant des centaines d’hectares de zones boisées des forêts du Touiref se trouvant au nord du gouvernorat du Kef.

 

J.B

 

 

Articles récents

Articles connexes