Nous avons assum nos responsabilits et nous continuerons le faire !

Hichem Mechichi : Nous avons assum nos responsabilits et nous continuerons le faire !

Le chef du gouvernement, Hichem Mechichi a prononcé un discours ce lundi 19 juillet 2021, pour adresser ses vœux aux Tunisiens à l’occasion de l’Aïd El Idha et revenir sur la situation sanitaire et politique dans le pays.

« Les familles tunisiennes passent par une période difficile. Certains ont perdu un être cher, d’autres ont peur d’en perdre. Lorsque nous avons pris le pouvoir au mois de septembre, nous savions que la tâche était dure, parce que nous n’appartenons à aucune partie. Au contraire, certaines parties usent de tous les moyens, même illégitimes pour taper sur ce gouvernement et le dénigre, même si le prix est la Tunisie ».

Et d’ajouter : « Mais nous avons opté pour la responsabilité en rejetant le populisme qui nous aurait fait gagner des points et une fausse popularité. Nous avons assumé nos responsabilités, et nous continuerons à le faire malgré le manque de moyens et les attaques que nous subissons ».

Hichem Mechichi a assuré que les nombres de contaminations baisseront vers la fin du mois de juillet, assurant que cela reste tributaire du respect des mesures sanitaires et soulignant que la vaccination reste l’unique moyen pour maitriser la situation. 

Au sujet de la campagne de vaccination anti-Covid, Mechichi a déclaré : « Nous suivons la stratégie vaccinale de Habib Bourguiba qui a fait qu’aucun Tunisien n’est resté sans vaccin ».

 

Le chef du gouvernement a indiqué par ailleurs : « Nous connaissons tous la situation économique difficile du pays, même avant l’épidémie. C’est une situation que nous gérons au quotidien. Notre unique souci étant de sauver la vie des Tunisiens, préserver les postes d’emploi et assurer la pérennité de l’Etat. Ce n’est pas une tâche aisée dans le contexte actuel, mais elle n’est pas impossible. Nous avons l’ultime conviction que nous allons surmonter cette crise. La Tunisie a vécu d’autres crises plus dures, mais s’en est sortie debout ».

 

« Cela dit, il y a des leçons à tirer : Quand notre peuple est uni, il est capable de tout affronter. Si la politique nous sépare, la patrie nous réunira. Cependant, la récupération politique et l’exploitation des crises ne sied qu’aux chefs de guerres. L’instant présent doit être propice à une prise de conscience de l’intérêt de notre patrie et la santé de notre peuple. La Tunisie a vécu plusieurs épidémies et s’en est toujours sortie. Nous pouvons vaincre l’épidémie grâce à la solidarité et en faisant primer l’intérêt de l’Etat. Je suis content quand je vois l’intensification des efforts diplomatiques ayant conduit à une mobilisation internationale et la mise à disposition d’importantes doses de vaccins. D’ailleurs, à cette occasion je tiens à remercier le président de la République qui a soutenu les efforts du gouvernement », poursuit-il.

 

S.H

Articles récents

Articles connexes