Notre débat vidéo avec Thierry Frémaux et Olivier Py, deux directeurs de festivals sur une même scène

Crise sanitaire oblige, Cannes et Avignon, les deux événements français les plus attendus du monde de la culture, se sont déroulés presque simultanément. Une bonne raison pour réunir les deux responsables passionnés.

L’un venait d’achever son glamour festival et d’en livrer au public le palmarès lors d’une mémorable soirée télévisée. L’autre continuait encore le sien, avec des acteurs de chair et d’os jusqu’au 25 juillet, sous le ciel étoilé.

Quoi de commun entre Thierry Frémaux, 61 ans, directeur général délégué jubilant du Festival de Cannes depuis 2007, et Olivier Py, 56 ans, metteur en scène et poète, patron du Festival d’Avignon depuis 2013 ? À priori pas grand-chose, si ce n’est — Covid oblige — que leurs deux manifestations ont eu lieu en même temps cet été. Au risque de se faire concurrence ?

Arrivé sur les chapeaux de roue de Cannes en voiture jusqu’à la Cité des papes pour retrouver Olivier Py au cinéma Utopia – grand lieu cinéphile avignonnais –, Thierry Frémaux affirme que non. Py acquiesce… Les deux s’entendront à merveille lors de cette tonique et passionnante rencontre où ils nous racontent avec passion la spécificité de leur métier à la tête de festivals uniques, que le monde nous envie, et parmi les plus vieux de la planète : 74e édition pour Cannes, 75e pour Avignon…

Pourtant sous leur houlette, ces manifestations n’auront cessé de se réinventer, d’évoluer avec la société. En témoigne la belle présence des créatrices cette année. Sur scène comme sur grand écran. Laissons ces deux hommes expliquer, raconter. Avec verve et vitalité…

Articles récents

Articles connexes