“Mes petits-enfants vivront dans un monde difficile à cause de moi”

En marge d’un Festival de Cannes qui tente cette année de réduire son empreinte carbone, la sixième édition de la Semaine du cinéma positif promeut, du 14 au 17 juillet, des films porteurs d’engagement. “Legacy” , le documentaire du réalisateur écolo controversé y est projeté, une occasion de le passer à la question…

Un Festival de Cannes plus écoresponsable, un plan d’action du CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée) en faveur d’une industrie audiovisuelle plus respectueuse de l’environnement… En 2021, le monde du cinéma semble amorcer un virage vert bienvenu. Du 14 au 17 juillet, la Semaine du cinéma positif suit le mouvement en proposant une journée de débats consacrée à l’engagement et cinq projections gratuites en marge du Festival de Cannes.

L’Homme qui a vendu sa peau (Kaouther Ben Hania, 2019), L’État du Texas contre Melissa (Sabrina Van Tassel, 2020) et I Am Greta (Nathan Grossman, 2021), figurent à l’affiche de cette semaine militante, tout comme Legacy, dernier long-métrage documentaire de Yann Arthus-BertranD, diffusé sur M6 en janvier 2021. Après des années à photographier et filmer la planète, vue du ciel, le réalisateur écolo controversé continue d’alerter sur la catastrophe environnementale en cours… Et reconnaît le rôle qu’il joue dans celle-ci.

Cet article
est réservé
aux abonnés

alors, on sort!

Festival, expositions, Cannes, Avignon…
Vibrez tout l’été au rythme des grands rendez-vous.

  • Tous les événements Télérama et partenaires
  • Tous les articles et critiques
  • 3 comptes à partager avec vos proches

Je m’abonne pour 1€ / mois tout l’été

Articles récents

Articles connexes