La situation commence nous chapper !

 

Invité à l’émission « Win Enti Win Ahna », sur les ondes de Shems FM, Rafik Boujdaria a souligné l’importance de l’union nationale pour faire face à la propagation du Coronavirus. L’invité a considéré qu’il s’agit, actuellement, de la seule priorité en Tunisie.

« La situation commence à nous échapper… Atteindre l’immunité collective signifie un effondrement du système sanitaire… Cette immunité signifie des milliers de morts ! », a précisé le chef du service des urgences de l’hôpital Abderrahmen Mami de l’Ariana, Rafik Boujdaria.

Il a, aussi, valorisé les initiatives citoyennes visant à renforcer la lutte contre la propagation du Coronavirus. Il a, ainsi, critiqué l’attitude du parti Ennahdha concernant la demande de dédommagement.  « Je considère la requête comme étant une erreur politique… Ceci montre que ces individus ne sont pas conscients des préoccupations des Tunisiens ! », a-t-il conclu.

 

 

Par ailleurs, le médecin a affirmé que le système sanitaire en Tunisie ne s’est pas effondré. « Néanmoins, il est vrai que plusieurs hôpitaux sont submergés ! C’est pour cela que nous devons augmenter le nombre de lits de réanimation », a-t-il continué.

 

Il a, ainsi, précisé que les malades sont admis dans les hôpitaux à zéro millimes et sans remboursement de la CNAM. « Les cliniques doivent contribuer à la lutte contre l’épidémie ! Cette guerre nous concerne tous ! », a-t-il affirmé.

Par la suite, le médecin a considéré qu’il est indispensable d’adopter une stratégie dynamique afin de continuer la lutte contre le Coronavirus. Rafik Boujdaria a expliqué qu’il faut repenser la distribution des lits dans les hôpitaux. Il a, ainsi, cité l’exemple de l’Hôpital de Kairouan qui a attribué l’ensemble de ses lits, à l’exception du service de maternité, à la lutte contre le Coronavirus.

La lutte contre le Coronavirus exige, également, des plans de secours régionaux. A ce sujet, Rafik Boujdaria a appelé à faciliter les procédures administratives pour les initiatives régionales tel que celle entamés par la municipalité de Ezzahra.

Enfin, le médecin a assuré que le vaccin Johnson&Johnson est efficace contre le Coronavirus et ses différentes souches. « Il faut poursuivre la campagne de vaccination », a-t-il poursuivi. Il a, aussi, valorisé l’efficacité de l’intervention des services militaires dans cette campagne.

 

Rappelons qu’à la date du 10 juillet 2021, 6.592 nouveaux cas de Coronavirus sur 19.227 tests réalisés ont été enregistrés en Tunisie, a annoncé dimanche 11 juillet 2021, le ministère de la Santé dans un communiqué. 

Le pourcentage de tests positifs s’est établi à 34.29%. Le nombre de cas cumulés depuis le début de la pandémie a, lui, atteint les 497.613. Le nombre de personnes rétablies s’élève, quant à lui, à 393.305 personnes. 

Selon le ministère de la Santé, 144 nouveaux décès ont été notifiés le 9 juillet, dont 50 survenus durant les dernières 24 heures.

Le nombre des victimes du Covid-19 en Tunisie dépasse ainsi la barre des 16.000 et atteint 16.388 depuis le début de la pandémie.

Articles récents

Articles connexes